Le chargé de mission à la Présidence de la République, Brahim Merad, a affirmé, depuis la commune de Texenna (Jijel Sud) que les zones d'ombre en Algérie "connaissent un élan de développement qualitatif dans divers domaines".

Après avoir suivi un exposé sur le projet de raccordement au réseau du gaz naturel des régions de "Beni Mahrez" et "El-Meraidj" situées aux hauteurs de Texenna, dans le cadre de sa visite de deux jours, entamée mercredi après-midi dans la wilaya de Jijel, M. Merad a indiqué que plusieurs régions du pays "connaissent un saut qualitatif dans divers domaines de développement, ce qui leur a permis de réaliser plusieurs acquis". "L'expérience avérée et la clairvoyance du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dans le traitement du dossier des zones d'ombre s'appuie à son constat, à travers les nombreux postes de responsabilité qu'il a occupés", a--til soutenu. D'après le chargé de mission, il est temps de prendre en charge plus de 8 millions d'habitants des zones d'ombre en vue de rattraper le retard accusé en termes de prise en charge de leurs préoccupations". Le même responsable a mis en avant le rôle majeur des walis dans l'application des instructions du Président de la République en matière de prise en charge des différents besoins de ces régions, en leur consacrant des affectations financières au titre des budgets de wilayas ou des différents fonds nationaux sans recourir à la loi des finances. Soulignant, en outre, que l'objectif de cette visite consiste à "informer le Président Tebboune sur la réalité de ces opérations de développement", M. Merad a rappelé avoir visité, jusqu'à présent, 30 wilayas, ce qui lui a permis de s'enquérir de la situation des zones d'ombre. Au premier jour de sa visite dans la wilaya de Jijel, M. Merad a donné le coup d'envoi de l'opération de raccordement au réseau de gaz naturel des mechtas de "Beni Mahrez", "El Meraidj", "El-H'mara", "Chettit", "Ouled Echeikh", "Merdj Youcef" et "Abaynou", toutes des zones d'ombres relevant de la commune de Texenna.

Les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire

Le chargé de mission à la Présidence de la République, Brahim Merad, a affirmé, lors de l'inspection de plusieurs zones d'ombre dans la wilaya de Jijel, que la politique suivie dans la concrétisation des différents programmes de développement dans ces régions "dénote de l'approche intelligente et visionnaire du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune". "La politique suivie dans la concrétisation des différents programmes de développement des zones d'ombre dénote de l'approche intelligente et visionnaire du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, une approche à même de sortir le citoyen de l'isolement", a-t-il déclaré après l'inspection de nombre de projets de développement et l'écoute des citoyens de ces zones. Il évoqué, à ce propos, un travail en cours à travers les différents programmes de développement pour réunir les conditions de vie propices permettant la sédentarisation des populations et l'encouragement de l'installation dans ces régions. Soulignant le recensement de certains problèmes, il a fait état de la résolution d'autres notamment le raccordement aux réseaux d'électricité et de gaz, le bitumage des routes, l'alimentation en eau potable, le raccordement aux réseaux d'assainissement. Tous ces projets, a-t-il ajouté, sont indispensables pour une vie décente. M. Merad qui s'est rendu dans 5 communes montagneuses, a fait savoir que le Président de la République "ne se contente nullement des rapports parvenus des différents services sur le développement local, il nous a instruit de descendre sur le terrain et de lui communiquer des comptes rendus quotidiens" afin de déterminer les moyens de garantir le bien-être à la population des zones d'ombres. Au deuxième jour de sa visite dans la wilaya de Jijel, M. Merad a donné le coup d'envoi du raccordement à l'électricité et au gaz naturel de 13 zones d'ombre situées dans les communes de Sidi Maarouf, El Ancer et Djemaa Beni Habibi. Il a également procédé au lancement de l'opération de réaménagement et de bitumage de plusieurs routes en sus de l'alimentation des habitants de 8 autres zones d'ombre en eau potable.

APS