Imprimer
Catégorie : Regions

Une caravane destinée à encourager la femme au foyer à s’impliquer dans la vie socioéconomique et la production nationale a été lancée, à El Tarf, par le wali Harfouche Benarar.

S'inscrivant dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, cette caravane sillonnera, a indiqué la directrice locale de l'action sociale et de la solidarité (DASS), différentes localités relevant de la daïra de Boutheldja en vue de "faire connaître les mécanismes mis en place par l'Etat en faveur de la femme au foyer tout en l'incitant à apporter sa contribution dans la production nationale". Les différents participants à cette caravane feront, a précisé Anissa Djeriden, ''du porte à porte'' pour fournir des explications et des détails aux femmes au foyer, nombreuses à ignorer les avantages mis à leur disposition dans le cadre des différents dispositifs (ANADE, CNAC, ANGEM). A cette occasion, les autorités de la wilaya ont visité une exposition mettant en relief les différents projets concrétisés par des femmes artisanes, bénéficiaires du dispositif d'aide à l'emploi. Les stands dressés au niveau du hall de la maison des jeunes Ahmed Betchine d'El Tarf, ont fait ressortir tout le talent et le savoir-faire des femmes tarfinoises dans des domaines divers (costume traditionnel, art culinaire, artisanat, produits de recyclage). De nombreuses femmes, entre artisanes, directrices, peintres ou présidentes d'associations caritatives ou culturelles locales ont été honorées lors de cette journée. Des poétesses en herbe et des jeunes filles qui ont remporté des concours culturels ainsi que des lauréates de compétitions sportives tout comme celles qui ont contribué à la lutte contre le coronavirus Covid 19 , ont été elles aussi honorées lors d'une cérémonie tenue à la bibliothèque principale de lecture publique, Françoise Louise dite Mabrouka Belgacem. Outre une exposition d'ouvrages dédiés à la littérature féminine, cette structure a abrité une ''Kaada'' typiquement tarfinoise qui a permis de mettre en valeur le patrimoine culturel collectif de cette région frontalière. Deux cérémonies traditionnelles de mariage et circoncision ont été suivies avec intérêt par un public en majorité féminin. Un hommage particulier a été, par ailleurs, rendu à la doyenne des pensionnaires du centre pour personnes âgées de Rokaba, relevant de la commune d’Ain El Assel, ainsi qu’aux autres femmes.

APS