Le chargé de mission à la Présidence de la République, Brahim Merad, a affirmé dans la région de Ras El Djedar (22km au sud de la wilaya d'Ouled Djellal) que les autorités suprêmes du pays "ont pu favoriser une réconciliation entre le citoyen et son écosystème", à travers la concrétisation sur le terrain de plusieurs projets de développement des zones d'ombre.

S'exprimant à la presse, en marge d'une visite de travail et d'inspection des projets de développement dans la même wilaya, M. Merad a précisé que "la ferme volonté du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune de mettre en œuvre le programme de développement des zones d'ombre a donné lieu à un nouvel écosystème permettant aux citoyens d'exploiter les réalisations en matière de routes, de réseaux d'eau et de gaz et d'opérations d'aménagement en vue de relancer leurs activités". "L'aménagement du territoire permettra la relance des activités des populations des zones d'ombre, et partant la création des postes d'emploi et de la richesse", a-t-il indiqué, ajoutant qu'"à la faveur de ces réalisations, nous sommes parvenus à inverser la tendance d'exode de la ville vers le monde rural". "Alors qu'il quittait le village pour s'installer dans les zones urbaines, le citoyen a inversé aujourd'hui la tendance d'exode en revenant vers le monde rural, du fait de l'amélioration de la situation", a expliqué M. Merad qui relève que "ces zones bénéficieront des logements ruraux et des programmes de développement nécessaires". Il a par ailleurs précisé qu"'une véritable révolution a été réalisée au niveau du monde rural à travers l'ouverture des chantiers dans tous les secteurs, en ce sens que plus de 60% des projets (au nombre de 38.000) ont été financés au niveau national, dont le taux d'avancement pour 700 projets a atteint 80% dans certaines wilayas". Le Chargé de mission à la Présidence de la République a, à cette occasion, appelé les citoyens à être patients car, a-t-il dit, "il n'est pas possible de répondre aux préoccupations de plus de 15.000 zones d'ombre en Algérie en une année", assurant que "tous les secteurs sont mobilisés pour réaliser 100% de développement dans toutes les régions". "Il existe une volonté sincère et des efforts soutenus sont en cours pour promouvoir les régions rurales, créer les conditions d'une vie décente et mettre fin aux disparités entre les régions", a affirmé M. Merad, soulignant que "le citoyen étant au cœur du développement, il doit s'investir activement dans tous les domaines pour être productif". Lors de son inspection des projets de développement concernant plusieurs secteurs, le responsable a écouté les préoccupations des citoyens liées notamment à l'agriculture, à l'emploi, au désenclavement de ces régions et à l'amélioration du cadre de vie des citoyens. Au cours de sa visite dans la wilaya, le Chargé de mission à la Présidence de la République a inspecté plusieurs projets de développement dans les secteurs de la santé et de l'éducation et des projets d'aménagement et de bitumage des routes dans les villages de Hassi Sida (commune de Chaïba), Hassi Smara (commune de Ras El Miaad) et Arich Lahmoula (commune de Sidi Khaled).

APS