Le Chargé de mission à la Présidence de la République, Brahim Merad, a indiqué, depuis Biskra, que les délais de réalisation des programmes de développement des zones d'ombre "dépendront du temps que prendra le règlement définitif de leur situation".

"Les délais d'exécution de tous les projets de développement des zones d'ombre ne peuvent être fixés, car ils sont liés à la disponibilité des enveloppes financières et du temps que prendra le règlement définitif de leur situation", a déclaré à l'APS M. Merad qui a supervisé la mise en service du réseau électrique agricole dans la région de "Bertim" dans la commune d'Oumache (50 km au sud de Biskra). Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a toujours veillé à ce que tous les projets soient réalisés dans les plus brefs délais, a-t-il souligné. La réalisation du programme de développement des zones d'ombres auxquelles les pouvoirs publics accordent un intérêt particulier se fait parallèlement à la réalisation de projets de développement dans les zones urbaines, tous domaines confondus, dont certains peuvent prendre deux, voire trois ans, a-t-il ajouté, soulignant que la prise en charge des préoccupations relevées dans les zones d'ombres "est irréversible jusqu'à leur régularisation définitive". Des efforts considérables sont consentis au profit des populations des zones rurales et démunies qui ont été marginalisés des années durant, a-t-il indiqué, soulignant que les programmes de développement actuellement mis en en œuvre "reflètent la forte volonté du Président de la République de consacrer l'égalité des chances entre les citoyens". La population des zones d'ombres qui s'élève à plus de 8,5 millions d'habitants "doit bénéficier de développement dans tous les domaines, de manière à améliorer leurs conditions, notamment en ce qui concerne la scolarisation, la santé et le désenclavement", a souligné le responsable. Le Chargé de mission à la Présidence de la République, qui a achevé sa visite de quatre jours dans les wilayas de Biskra et de Ouled Djellal, doit se rendre à El Meghaier pour inspecter le projet de réalisation de deux puits d'eau dans la région d'"El Chekka" dans la commune d'Oumache et s'enquérir du projet de revêtement de la route reliant Bertim à El Chekka.

APS