Imprimer
Catégorie : Regions

Le président de l’association nationale des commerçants et artisans, Hadj Tahar Boulenouar, a affirmé, à Sidi Bel-Abbes, que "les stocks d’huile de table sont suffisants pour répondre à la demande, durant les prochaines semaines après la pénurie enregistrée dans quelques wilayas".

M. Boulenouar a expliqué, en marge de l’installation du bureau de wilaya de Sidi Bel-Abbès de l’association que "malgré les quelques perturbations dans la distribution de l’huile dans certaines wilayas, la matière première utilisée dans la production de l’huile de table est disponible, ce qui permettra de garantir la couverture de la demande dans les prochaines semaines". L’intervenant a ajouté que "des perturbations dans la distribution de ce produit a touché quelques wilayas, à l’instar de Sidi Bel-Abbes à l’ouest, Skikda et Constantine à l’Est. Toutefois, selon les informations réunies auprès des producteurs et des importateurs de la matière première, le stock d’huile est suffisant pour répondre à la demande". Par ailleurs, Hadj Tahar Boulenouar a indiqué que "cette perturbation est due, selon les producteurs, à l’augmentation des coûts de la matière première en plus de l’obligation pour quelques opérateurs, activant dans la distribution ou dans la production, d’effectuer leurs transactions avec des factures". "Cette perturbation est provisoire et dans les semaines prochaines, la situation se normalisera", a-t-il assuré. D’autre part, M. Boulenouar a abordé la question de la distribution des produits alimentaires durant le mois du Ramadhan, indiquant que des mesures seront prises par le ministère du commerce pour garantir ces produits, notamment ceux de large consommation et assurer la stabilité des prix des pommes de terre, qui ont connu une augmentation, durant ces derniers jours. Dans ce sens, il a rappelé que le ministère de l’agriculture et du développement rural a annoncé qu’il sera procédé au déstockage de pommes de terre des chambres froides en vue de sa commercialisation, ce qui permettra de répondre à la demande et à stabiliser les prix, en attendant le lancement de l’opération de récolte, lors des prochaines semaines.

APS