Imprimer
Catégorie : Regions

Une série d’opérations de développement visant la relance du projet du Barrage vert a été lancée dans la wilaya de Laghouat dans un objectif de préservation de l’environnement et de protection du couvert forestier, a-t-on appris de la conservation locale des forêts (CF).

Couvrant une superficie globale de 395.000 hectares, dont 60.000 ha de surface sylvicole, 160.000 ha d’aires pastorales et 174.000 ha de superficies agropastorales, la partie du barrage vert se trouvant sur le territoire de la wilaya de Laghouat est partagée par treize (13) communes. Localisées en majorité au Nord de la wilaya, elles concernent Aflou, Oued-M’zi, Oued-Morra, Sidi-Bouzid, El-Ghicha, Tadjemout, Tadjerouna, Brida, Sebgueg, Sidi-Makhlouf et Ain-Madhi, a précisé à l’APS le chef de service d’extension des ressources et de protection des terres, Mohamed Benmessaoud. Le premier projet inscrit en 2017 par la Conservation des forêts et portant sur la réalisation d’une surface de 950 ha, au titre du programme spécial "relance du barrage vert" a été concrétisé à 46%, tandis que le deuxième, inscrit en 2020 et ciblant une superficie de 200 ha, est à 50% de concrétisation, a-t-il fait savoir. Le programme prévoit la plantation d’une superficie de 18.000 ha, le reboisement d’une autre de 11.000 ha, en plus de la mise en terre d’arbres fruitiers sur une superficie de 147 ha au niveau des entrées des villes de La wilaya, ainsi que la mise en défens de zones sylvicoles sur une surface de 30.000 ha pour permettre la régénération du couvert forestier, a ajouté M. Benmessaoud. A ces actions de développement du barrage, vient s’ajouter le lancement d’autres opérations relatives à l’ouverture de 55 km de pistes d’accès et l’aménagement de 110 km d’accès forestiers qui seront consolidés par l’inscription d’une autre opération de correction des cours d’eau, a ajouté le même responsable. Le wali de Laghouat, Abdelkader Baradai, a souligné, de son côté, que le projet du Barrage vert ne concerne pas uniquement le secteur des forêts mais l’ensemble des directions de la wilaya, appelées à s’impliquer dans le projet eu égard à son impact général sur la région, citant à ce propos, parmi les actions induites, l’électrification rurale et l’installation de systèmes d’énergie solaire. Le projet vise, en plus de son impact environnemental, un objectif économique, à considérer les espèces d’arbres arboricoles figurant par les arbres plantés, a conclu le chef de l’exécutif de la wilaya.

APS