La Société de distribution de l’électricité et de gaz (SADEG) de M'sila s'attèle à recouvrer "progressivement" ses créances impayées qui s'élèvent à 7,13 milliards de DA, répartis entre les particuliers (ménages) et les entreprises, ont rapporté les services de la Concession locale de distribution de l’électricité et de gaz.

Les dettes de l'entreprise détenues par les particuliers sont de l’ordre de 3,11 milliards de DA, tandis que les administrations, les industriels et les opérateurs économiques en détiennent 4,2 milliards de DA, ont détaillé les mêmes services, expliquant que la SADEG de M’sila vise à recouvrer ses créances "en mobilisant tous les moyens".            Trois options sont mises à la disposition des clients endettés envers la SADEG pour la régularisation de leurs factures impayées, à savoir au niveau des agences commerciales de l’entreprise, par carte interbancaire (CIB) ou encore par facilité, a-t-on indiqué. L’accroissement de la dette de la SADEG de M’sila influe négativement sur la qualité des services rendus aux abonnés d’un côté et freine les investissements entrepris par le secteur en matière de distribution de l’électricité et du gaz dans la wilaya d’un autre côté, a conclu la même source.

 APS