Imprimer
Catégorie : Regions

La pluviométrie enregistrée durant les dernières semaines a contribué à renforcer les réserves d’eau des barrages de la wilaya de Mascara par un apport de 1,5 million de m3, a-t-on appris des services de la direction des ressources en eau.

Cependant, les réserves sont encore en baisse eu égard à la capacité de stockage globale, a indiqué la cheffe de service irrigation agricole de cette direction, Aouali Ould Yarou, faisant savoir que la quantité d’eau stockée dans les cinq barrages de la wilaya de Mascara a atteint 34,96 millions m3, soit une hausse de 1,5 millions m3 par rapport au mois de janvier dernier ou ces barrages emmagasinait 33,4 millions m3. Elle a souligné que la pluviométrie enregistrée dans la wilaya de Mascara au cours des mois de février et de mars, estimée à environ 50 millimètres, n'a pas eu un impact significatif sur les réserves des cinq barrages de la wilaya de Mascara demeurant encore faibles par rapport à leur capacité de stockage initiale estimée à près de 206 millions m3. Mme Aouali a signalé que la quantité d'eau stockée dans le barrage de Chorfa près de la ville de Sig est actuellement à 12 ,587 millions m3, au barrage de Ouizert situé à la frontière entre les wilayas de Saida et Mascara à 9,953 millions m3, au barrage de Oued Taht à 6,539 millions m3, à celui de Bouhanifia à 5 millions m3 et au barrage de Fergoug, qui connaît un envasement, à 860.000 m3.    Par ailleurs, elle a mis en exergue l’importance des pluies relevées dans la wilaya de Mascara depuis le début de la saison agricole estimées à 158 mm absorbés par le sol en temps opportun, ce qui a permis de relancer l’activité agricole dans la région.  Le wali de Mascara, Sayouda Abdelkhalek a cité, lors de la réunion du conseil exécutif de la wilaya la semaine dernière, consacrée au secteur des ressources en eau, que le ministère des Ressources en eau a enregistré, dans le cadre de la recherche de solutions au problème de la baisse du niveau d'eau dans les barrages et à la faible pluviométrie, plusieurs projets d’urgence à l’intitulé de la wilaya dans les domaines de l’alimentation en eau potable et de l’irrigation. Selon le même responsable, les travaux de fonçage de puits ont été lancés avec l’équipement de 6 forages dans la plaine de Hebra au nord de la wilaya d’une capacité de 100 litres/seconde afin d’approvisionner les agriculteurs de Bouhenni, Mohammadia et Mactaa Douz en eau d’irrigation. Les services concernés ont également mis en place un projet pour le desenvasement du barrage de Fergoug avec la relance du projet de transfert d'eaux du barrage de Bouhanifia vers celui de Fergoug afin de lutter contre les problèmes d'évaporation et de vol de l’eau.    L'interdiction de creuser des puits par les agriculteurs pour irriguer les terres agricoles dans le nord de la wilaya a également été soulevée et 129 demandes de permis de fonçage de puits ont été étudiées par un comité dirigé par le secrétaire général de la wilaya, a fait savoir le wali.    Pour sa part, le directeur des ressources en eau de la wilaya de Mascara, Bessayah Halim a indiqué que la wilaya de Mascara a bénéficié de plusieurs projets dans le domaine de l'alimentation en eau potable, dont un projet d'approvisionnement des communes de Zahana, El Kaada et Chorfa dans la partie nord-ouest de la wilaya en eau de mer dessalée à partir de la commune d'Oued Tlélat (Oran) et de raccordement des communes Bouhanifia, El Kaada et Hacine au réseau d'AEP à partir de la station de dessalement de l'eau de mer d'El Macta, après avoir été alimentées en eau potable par barrage de Bouhanifia.

APS