Imprimer
Catégorie : Regions

La ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, a souligné, à Blida, le "grand rôle" que le mode d'apprentissage a joué pour alléger la pression sur les différents centres de formation et d'enseignement professionnels qui enregistrent désormais des demandes qui dépassent les offres pédagogiques disponibles.

En marge de sa visite d'un nombre d'établissements de formation, la ministre a expliqué que "l'apprentissage a contribué à l'allègement de la pression sur les différents centres de formation professionnelle, qui connaissent un grand engouement de la part des jeunes, au regard des spécialités importantes qu'ils offrent, en particulier celles requises sur le marché du travail". Mme Benfriha a déclaré que ce modèle a permis la formation du plus grand nombre de stagiaires et leur a donné de réelles opportunités d'entrer dans le monde du travail et d'appliquer des leçons théoriques, saluant le rôle du partenaire économique dans l'offre de possibilités d'apprentissage dans diverses disciplines économiques, notamment au niveau de la wilaya de Blida, qui est l'un des pôles industriels les plus importants sur lesquels nous comptons pour faire progresser l'économie nationale, en raison de la disponibilité d'un nombre important d'entreprises industrielles. Elle a ajouté que la publication du décret exécutif pour les enseignants en apprentissage en 2020, qui garantit leurs droits, reflète la grande importance accordée par son département ministériel à ce modèle de formation, qui augmente les chances des stagiaires à obtenir un emploi. A cet égard, la même responsable a affirmé que la formation et l'enseignement professionnels sont l'un des secteurs les plus importants qui "fournissent des ressources humaines qualifiées sur lesquelles on peut compter pour relancer l'économie nationale", représentés par des jeunes formés dans diverses disciplines qui s'inscrivent dans la lignée avec les besoins du marché du travail, à l'instar des industries électroniques et mécaniques, ainsi que les énergies renouvelables et les technologies de l'information. Elle a également exprimé sa fierté de l'inscription de jeunes étudiants universitaires dans les centres et les instituts de la formation professionnelle et de l'enseignement, ce qui traduit leur forte volonté d'actualiser leurs connaissances, et ce en alliant la formation universitaire académique et professionnelle en vue de la concrétisation de leurs projets et de la cristallisation de leurs idées sur le terrain. Il est à noter que la ministre a conclu sa visite dans la wilaya qu'elle a conduit au centre de la formation professionnelle et d'apprentissage, par une visite l'usine du ciment de Meftah, à l'Institut de l'enseignement professionnel à Boughera, et l'Institut national spécialisé dans la formation professionnelle pour l'industrie agro-alimentaire de la commune de Blida, en signant un accord de partenariat avec le Club des Entrepreneurs et Industriels de la Metidja et un autre avec l'Université Saad Dahleb dans le cadre duquel les stagiaires du secteur peuvent  bénéficier de l'accompagnement et le soutien de l'incubateur technologique.

APS