L’opération de consolidation des logements affectés par le phénomène du glissement de terrain dans la commune Messaoud Boudjeriou (wilaya de Constantine) a été lancée et le bureau d’études chargé du projet a été désigné, a-t-on appris auprès de l’Office local de promotion et de gestion immobilière (OPGI).    

L’opération concerne 160 logements menacés par le phénomène du glissement de terrain à Messaoud Boudjeriou, a souligné la même source, faisant état de trois (3) bâtiments présentant des signes de dégradation avancés et nécessitant, par ricochet, des interventions d’urgence.    Sur les 160 logements concernés par cette opération de consolidation, 140 unités sont occupées, a fait savoir la même source, rappelant que les autorités locales ont proposé aux locataires concernés un relogement provisoire le temps d’achever les travaux de consolidation et de confortement de leurs logements. Une expertise technique avait été engagée il y a quelques mois par l’OPGI pour déterminer les causes du glissement de terrain signalé sur ce site, a-t-on rappelé, précisant qu’un budget de 500 millions de dinars a été débloqué, à cet effet, par les pouvoirs publics. L’opération de consolidation de ces logements aura lieu en collaboration avec le laboratoire national de l’habitat et de la construction (LNHC) relevant du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, a-t-on fait savoir. Selon la même source, les autorités locales comptent sur la "coopération et la compréhension" des familles concernées pour mener à bien cette opération qui revêt un intérêt capital, car en rapport direct avec leur sécurité. La wilaya de Constantine compte, outre le site de glissement de terrain signalé à Messaoud Boudjeriou, quatre (4) autres sites menacés par ce phénomène dans les cités Boussouf et Benboulaid (au chef-lieu de wilaya) et dans les communes de Zighoud Youcef et Didouche Mourad, a-t-on rappelé. Les techniques de stabilisation des glissements de terrain devront avoir lieu selon trois procédés, à savoir les terrassements, les dispositions de drainages et l’introduction d’éléments résistants permettant la modification de la topographie du glissement, selon les explications fournies par des spécialistes.

APS