Pas moins de 40 projets ont été financés, depuis 2020 à M’sila par l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) au profit des demandeurs de crédits dans les zones d’ombre, ont annoncé les services de la wilaya.

Le total de crédits accordés a atteint 4 millions de dinars, ont précisé les mêmes services, expliquant que ces crédits, de l’ordre de 100.000 dinars chacun, ont ciblé notamment des activités concernant la femme rurale comme la couture, le tissage traditionnel, l’élevage de volailles et la poterie.   Les crédits ont permis la création de 120 postes d’emploi au profit des jeunes des zones d’ombre, ont noté les mêmes services, indiquant que l’ANGEM a "satisfait à ce jour la totalité des demandes de crédits dans ces régions". D’autres opérations seront concrétisées au cours de cette année dans les zones d’ombre de la wilaya dans le but d’encourager la création de richesse et d’offrir des emplois aux habitants de ces zones, les femmes notamment, a-t-on signalé de même source.

APS