La Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) ouvrira durant l’année en cours, deux nouvelles agences, dans le cadre du renforcement de son réseau, a-t-on appris, du directeur régional d’exploitation d’Oran de cet établissement financier public.

Zoubir Mustapha a indiqué, à l’APS, qu’il sera procédé à l’ouverture d’une nouvelle agence au niveau du marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma (au sud d’Oran) et une autre au niveau de la cité AADL de Bir El Djir (à l’est d’Oran,) avant la fin de l’année et ce, une fois l’obtention de l’agrément de la Banque d’Algérie (Banque Centrale), préalable indispensable pour leur exercice. Le choix a été fait pour l’ouverture d’une nouvelle agence au marché des fruits et légumes d’El Kerma afin de rapprocher davantage la banque des agriculteurs et faire connaitre ses diverses prestations particulièrement celles destinées aux catégories professionnelles, a-t-il ajouté. En ce qui concerne la future agence prévue à la cité AADL, le même responsable a déclaré qu’elle sera soit un guichet avancé assurant diverses prestations bancaires ou une agence assurant des produits de la finance islamique que l’établissement entend lancer à Oran durant l’année en cours. Par ailleurs, Zoubir Mustapha a aussi fait état de l’existence de projets en cours d’étude pour l’ouverture de quatre autres agences au niveau d’Oued Tlélat, Misserghine, Es-Sénia et Arzew. Elles seront réalisées dans les toutes prochaines années, a-t-il dit. Le choix a porté sur ces sites qui se distinguent par leurs importantes activités agricoles, commerciales et industrielles. La BADR entend accompagner ces secteurs, créateurs de ressources. Pour rappel, la BADR d’Oran compte actuellement huit agences dont quatre basées au centre-ville et le reste à Aïn El Turck, Boutlélis, Bethioua et Gdyel, rappelle-t-on.

2.000 logements publics locatifs prêts à la distribution

Les travaux de réalisation des 2.000 logements publics locatifs (LPL) dans les communes de Bethioua et Oued Tlélat (Oran) ont été achevés, a-t-on appris de l’Office de promotion et de gestion Immobilière (OPGI). Selon les mêmes services, ce quota de logements, réparti entre Bethioua et Oued Tlélat à raison de 1.000 logements pour chaque commune, est prêt à la distribution et sera destiné aux habitants des constructions illicites de la daïra d’Es-Senia. Les travaux d’aménagement extérieur, à savoir le raccordement au réseau de gaz de ville, le bitumage des routes ont été achevés, ainsi que les travaux d’aménagement des espaces verts et d'aires de jeux pour enfants et d’éclairage public et autres, en prévision de l’opération de distribution qui sera entamée par les services de la wilaya très prochainement, a-t-on indiqué. Le programme des 1.000 logements de la commune de Bethioua sera destiné aux habitants des constructions illicites du site "CUMO" sis en face de l’université Oran1 "Ahmed Ben Bella" à Es-Sénia, alors que les 1.000 unités d’Oued Tlélat iront aux habitants aux habitants des sites illicites de haï "Sebkha", a-t-on ajouté. D’autre part, le projet de réalisation de 600 logements publics locatifs prévu à Aïn El Beida (commune d’Es-Senia) a été relancé. Les travaux de 156 logements seront lancés incessamment après l’installation de l’entreprise de réalisation et le reste du quota est en phase d’évaluation des offres, selon les services de l’OPGI. Il est à noter que la daïra d’Es-Senia comprend 9 sites de constructions illicites et d'habitat précaire dont les lieux-dits "CUMO", "Sebkha" et "Kara".

APS