À travers le soutien à l’activité des agences de voyage : Mise en œuvre du “Plan destination Algérie” et facilitation des procédures d’octroi de visas aux étrangers

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a mis en avant, à Alger, l’engagement du Gouvernement dans son plan d’action, à mettre en œuvre le “Plan destination Algérie”, à travers le soutien à l’activité des agences de voyage et la facilitation des procédures de visas au profit des touristes étrangers.

Présentant le Plan d’action du Gouvernement devant les députés de l’APN, en présence des membres de l’Exécutif, M. Benabderrahmane a indiqué que le Gouvernement s’engageait à mettre en oeuvre le ” Plan destination Algérie”, à travers, ” le soutien à l’activité des agences de voyage en particulier, la facilitation des procédures de visas au profit des touristes étrangers, mais aussi en favorisant l’émergence de pôles touristiques d’excellence, répondant aux standards internationaux, notamment de nature culturelle, cultuelle et au niveau des régions du Sud”. Le Gouvernement s’engage également, dans le même contexte, à ” développer le tourisme domestique, en y associant les agences de tourisme, en créant un environnement propice à l’accueil des touristes”, et ce, à travers ” la mise en place d’une politique pratique en associant les familles dans l’opération d’hébergement, ce qui créera une dynamique économique sûre au niveau des zones montagneuses et des régions disposant d’une assiette touristique archéologique”. Pour M. Benabderrahmane, il sera procédé à “l’achèvement du programme de modernisation et de réhabilitation du parc hôtelier public, à l’encouragement des différentes formules de partenariat public-privé, et à l’accompagnement des efforts dans le domaine du tourisme par la promotion des activités artisanales afin de les ériger en une véritable industrie”. A ce propos, le Premier ministre a révélé “la réception de plus de 200 projets touristiques, avec une moyenne de 50 projets chaque année jusqu’en 2024, ce qui permettra d’augmenter les capacités touristiques, avec plus de 15.700 lits supplémentaires et de créer plus de 6.000 emplois directs”. En matière de promotion de l’emploi et de lutte contre le chômage, M. Benabderrahmane a précisé que le Gouvernement “s’emploiera à travers une approche économique à encourager l’émergence d’un écosystème favorable à la création, au développement et à la pérennité des micros et petites entreprises, notamment dans les secteurs porteurs et créateurs d’emplois”. Il s’agit, a-t-il expliqué, de renforcer le soutien aux promoteurs et d’améliorer la qualité d’accompagnement des porteurs de projets, tout en veillant à réunir les conditions favorisant le renforcement du rôle de la femme dans le développement économique.  Le Premier ministre a, par ailleurs, affirmé que le Gouvernement “poursuivra ses efforts visant à développer les services publics, notamment les services de base, en termes de qualité et d’accessibilité, à travers la maintenance et la mise à niveau des réseaux et équipements, l’automatisation et la numérisation des différentes tâches liées aux métiers de l’eau (SIG, télégestion, robotisation, compteurs intelligents, etc.) et la lutte contre les gaspillages et les piquages illicites de l’eau”.              Il sera également question de “la réhabilitation et l’extension des réseaux d’épuration pour porter le taux de raccordement des habitations à ces réseaux à 93% contre 91% actuellement, soit 50.000 km à l’horizon 2024”. Selon le Premier ministre, “la capacité nationale de stockage des eaux sera portée à 12 milliards de mètres cubes par la réalisation et la mise en service de nouveaux barrages (85 en 2024) et l’interconnexion des grands ouvrages et complexes hydrauliques du pays”.

R.N.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code