Commerce international : Le CNESE organise un séminaire sur la normalisation

Le Conseil national, économique, social et environnemental (CNESE) a organisé, un séminaire sur “la normalisation et le commerce international”, permettant de mettre en évidence le rôle de la normalisation et de la certification pour le renforcement de la compétitivité des entreprises algériennes à l’international.

Par K. Bensalem

Cet évènement, organisé à l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et de Restauration d’Alger (ESHRA) à Aïn Benian, rentre dans le cadre d’une série de séminaires organisés par le CNESE, visant à éclairer les pouvoirs publics sur certaines thématiques qui s’insèrent dans une nouvelle dynamique de changement entamée par l’Algérie, a indiqué cette institution dans un communiqué. Estimant que le système de normalisation pourrait être un outil “efficace” de mise en œuvre de certaines politiques publiques, le CNESE explique qu’il est nécessaire, aujourd’hui, de mettre en place une politique nationale de la qualité basée sur la normalisation, à la hauteur des objectifs tracés par le Président de la République, en vue d’améliorer la compétitivité des biens et services produits localement et de développer les exportations algériennes dans le cadre de la relance de l’économie nationale post-Covid-19 et de protéger les consommateurs. Rappelant que le Gouvernement a lancé plusieurs chantiers, dans le cadre de la relance économique, afin d’améliorer davantage la compétitivité de l’économie nationale et d’assurer son intégration régionale et internationale, le CNESE a souligné que “nous sommes appelés à définir clairement les orientations stratégiques des autorités en matière de normalisation et de certification en prenant en considération les travaux en cours ou projetés au niveau régional et international”. A cet effet, il y a nécessité d’instaurer une culture de la qualité dans tous les secteurs d’activité, avoir une bonne connaissance des marchés visés et disposer d’informations sur la réglementation locale qui sont des “aspects importants” pour développer toute activité à l’export. C’est dans ce sillage que le séminaire sera organisé avec comme l’objectif d’informer de manière pratique toutes les parties prenantes (entreprises, consultants, associations professionnelles) sur les appuis accordés aux entreprises par les pouvoirs publics notamment à travers le “fonds national d’appui au développement des PME, d’appui à l’investissement et de la promotion de la compétitivité industrielle”. Sensibiliser les opérateurs économiques sur la nécessité d’assurer une veille normative et règlementaire pour bien appréhender l’environnement normatif international applicable à leurs activités en vue de mieux se placer sur le marché international et augmenter leurs parts de marché, ainsi que sensibiliser et faire souscrire les entreprises à la démarche de labellisation “Made in Algeria”, sont également visés par le séminaire. Lever les contraintes réglementaires à l’export, la mise en place d’un système normatif ciblé, l’identification des besoins en normalisation et certification, ainsi que l’établissement de recommandations qui feront l’objet d’une feuille de route à soumettre aux hautes autorités sont également parmi les objectifs de cet évènement. Cette rencontre sera animée par des experts internationaux tels que M. Ee Henry, expert technique international à l’ISO de Singapour, M. Johan Opperman, expert certifié ISO d’Afrique du Sud et Mme Liot Latifa Présidente de l’Union professionnelle de l’Industrie automobile et mécanique (UPIAM) de France. Des experts nationaux et autres intervenants relevant des secteurs publics et privés, tous secteurs confondus y prendront également part, en présence de quelques représentants des Conseils Economiques et Sociaux du Continent africain via visioconférence.

K.B.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code