Environnement : Sélection de sites pour la réalisation de 4 stations de contrôle de la qualité de l’air

La ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fazia Dahleb, a indiqué, à Alger, que des sites d’implantation de stations de contrôle de la qualité de l’air dans la capitale ont été sélectionnés en prévision de la concrétisation de ce projet.

Animant un point de presse à l’issue des travaux d’une journée d’évaluation des acquis de certaines sessions de formations organisées au profit des cadres du secteur, Mme Dahleb a précisé que son département ministériel a « choisi les sites d’implantation de quatre stations de contrôle de la qualité de l’air qui seront concrétisées dans le cadre d’une coopération avec la Corée du Sud ». En parallèle au choix de sites pour ces stations, une équipe de cadres du secteur devant assurer la gestion de ces stations a été envoyée en formation en Corée du sud, a ajouté la ministre. Elle a également indiqué qu’un camion mobile de contrôle de la qualité de l’air est actuellement fonctionnel dans la capitale, avec l’objectif de constituer une banque de données sur l’évolution de la qualité de l’air, pour les futures stations. Abondant dans le même sens, Mme Dahleb a souligné que, conformément au mémorandum d’entente signé entre son département ministériel et la Corée du Sud, un appui financier coréen de plus de 5 millions de dollars est accordé à son secteur pour la réalisation de ces stations, relevant que le projet sera élargi pour cibler d’autres villes du pays. Evoquant le volet formation dans son secteur, la ministre a souligné le lancement d’une série de sessions de formation nationales et internationales dans des spécialités techniques et autres administratives au profit de ses cadres dans l’objectif de hisser le rendement du secteur, développer les connaissances de ces cadres et se mettre au diapason de normes internationales dans divers domaines liés à l’environnement. Elle a dans ce sens assuré que « ces efforts s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie de qualité des citoyens, le 33eme engagement du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans lequel il a souligné la nécessité d’œuvrer à assurer un cadre de vie de qualité qui requiert le développement durable, la préservation de l’environnement et la protection des richesses que recèle notre pays ». Chiffres à l’appui, Mme Dahleb a indiqué que 125 cadres contrôleurs des établissements classés, sur 274, ont été formés sur les techniques requises dans ce chapitre, ajoutant que 20 cadres formateurs parmi cette équipe sont chargés d’assurer des cycles de formation en interne. Dans le domaine de la gestion des déchets, 26 cadres centraux et locaux ont bénéficié d’une formation en Chine, au Japon et en Corée du sud, outre les formations locales en partenariat avec la société allemande pour la coopération internationale (GIZ).

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*