Législatives à Tlemcen

 Le FLN veut créer une commission nationale pour élaborer un projet de société

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Abou El-Fadhl Baadji, a affirmé à Tlemcen que le programme électoral de son parti prévoyait la création d’une commission nationale pour élaborer un projet de société avec “une vision futuriste”. M. Baadji a indiqué, à l’occasion de son meeting électoral pour les législatives du 12 juin, que le programme électoral de son parti se distingue par son “réalisme” et son “ambition”.  “Notre parti a investi dans la ressource humaine dans laquelle il va puiser pour créer une commission nationale qui élaborera un nouveau projet de société avec une vision futuriste”, a-t-il dit. Et d’ajouter que sa formation, “véritable école de militantisme”, est “prête à collaborer et à travailler avec la classe politique nationale pour édifier une Algérie forte”. L’orateur a longuement expliqué les grandes lignes de son programme électoral, mettant en exergue, entre autres, la nécessité de réformer l’école algérienne, l’éloigner de toute idéologie et veiller à ce que l’enfant reçoive une éducation qui lui inculque l’amour de la patrie. Il a également appelé à la révision du système LMD qui a prouvé, selon lui, “ses limites” ainsi que la réforme des œuvres universitaires. Aussi, le SG du FLN a abordé d’autres questions comme la réforme du soutien social et le développement du tourisme et des investissements en insistant sur la stabilité politique qui permettra, selon lui, de relancer l’économie et tous les secteurs de développement, assurant que son parti est “prêt à assumer ses responsabilités”. Par ailleurs, l’occasion a été saisie par Abou El-Fadhl Baadji pour réitérer le soutien de sa formation politique aux causes justes, dont celles du Sahara occidental et de la Palestine.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code