M. Rezig depuis Biskra : Soutenir les secteurs productifs disposant de capacités d’exportation

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a affirmé depuis Biskra que son département ministériel veillait à “apporter le soutien nécessaire aux secteurs productifs disposant de capacités en matière d’exportation”. Sillonnant les stands du Salon des Produits Agricoles et de la Promotion des Exportations, organisé dans le complexe touristique thermal Sidi Yahia dans la ville de Biskra, dans le cadre d’une visite de travail qu’il avait entamée dimanche dans cette wilaya, accompagné du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, M. Rezig a indiqué que son département ministériel “s’emploie en coordination avec les secteurs gouvernementaux concernés à revoir les cadres juridiques garantissant la mise en place de mesures plus efficaces pour inciter les secteurs productifs à accroître leur compétitivité et à investir les marchés extérieurs dans le cadre de la politique d’appui appliquée sur le terrain”. L’Algérie est déterminée à promouvoir l’investissement, à travers la révision de la loi sur l’investissement qui accorde au Grand Sud les avantages à même de créer des postes d’emploi et de développer la région, en encourageant les investisseurs locaux et étrangers à concrétiser des projets selon le principe gagnant-gagnant pour gagner des parts de marché au sein de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), a-t-il expliqué. Concernant les capacités de production nationales et locales, le ministre a précisé que l’Algérie se maintenait parmi les cinq premiers producteurs de dattes au niveau mondial, soulignant que le volume des exportations de ce produit au cours des 11 premiers mois de 2021 avait atteint plus de 70 millions USD, tandis que le volume des exportations hors hydrocarbures avait atteint 4,52 milliards USD durant la même période, soit une hausse de 128% par rapport à 2020. Accompagné du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni et du directeur général des Douanes algériennes, Noureddine Khaldi, M. Rezig s’est promené à travers les différents stands du salon, où sont exposés les produits agricoles et autres produits industriels, et ce dans le cadre d’une visite de deux jours prévue dans cette wilaya, au cours de laquelle plusieurs unités de production seront également inspectées au chef-lieu de wilaya et dans la commune de M’ziraa.

Promouvoir l’investissement pour réussir à se positionner sur le marché étranger 

Les participants au Salon des produits agricoles et de la promotion des exportations qui se tient du 8 au 10 janvier courant au Complexe thermal Sidi Yahia de Biskra, ont mis l’accent sur l’impératif de promouvoir l’investissement pour réussir à se positionner sur le marché étranger. Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens, Ali Bey Nasri a indiqué à ce propos que “l’Algérie qui a enregistré des progrès en matière de promotion des exportations hors hydrocarbures œuvre aujourd’hui à valoriser ses potentialités sur les marchés étrangers en développant un environnement favorable aux exportations et en offrant un climat d’affaires propice mais aussi en accordant plusieurs avantages aux investisseurs en sus de la création de zones de libres échanges”. M. Nasri a également souligné que la promotion du produit local à l’étranger et la volonté politique devraient permettre d’augmenter le volume des exportations hors hydrocarbures, affirmant que l’investissement productif et diversifié devrait favoriser davantage l’exportation. Il a rappelé que l’Algérie qui exportait à peine pour 40 millions dollars de produits ferreux a réussi aujourd’hui à vendre les produits ferreux pour près d’un (1) milliard de dollars et occupe aujourd’hui la 3ème position à l’échelle mondiale en termes d’exportation des dattes dont la quantité exportée a triplé alors qu’elle se plaçait à la 9ème place. Rabie Djoudi, représentant du groupe Tahraoui a relevé que le produit algérien notamment agricole est demandé sur les marchés étrangers européens et asiatiques notamment, relevant    la bonne qualité des produits agricoles exportés. M. Djoudi a jugé nécessaire de lever certains verrous entravant toute opération d’exportation telle la hausse des frais de transport et l’absence des conditions de stockage pour certaines marchandises, notamment. Le représentant de l’entreprise de production de biscuit de Sidi Okba (Biskra), Boubaker Bouras a estimé, quant à lui que la nouvelle stratégie économique a permis d’ouvrir des perspectives économiques prometteuses notamment avec l’encouragement de l’investissement productif et la promotion des exportations hors hydrocarbures. M. Bouras a mis également l’accent sur “la nécessité d’élargir les investissements pour assurer la pérennité du produit local et d’honorer les engagements pris avec les partenaires étrangers. Dans ce contexte, le propriétaire de l’entreprise Ghazel d’exportation des dattes, Azzedine Ghazel a souligné quant à lui qu’offrir des produits locaux en quantités suffisantes pour couvrir le marché national et passer à la phase de l’exportation, doit être précédé par des études des marchés notamment étrangers sans omettre la nécessaire coopération entre les exportateurs. Le Salon des produits agricoles et de la promotion des exportations réunit plus de 80 exposants de plusieurs wilayas présentant divers produits agricoles et industriels.  Le Salon est organisé conjointement par la Chambre de commerce et d’industrie CCI-Ziban et la Chambre agricole de Biskra.

 APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code