MOSTAGANEM : Remise des clés de 80 logements publics locatifs à Bouguirat

Une opération de remise des clés de 80 logements publics locatifs à leurs bénéficiaires a été organisée, dans la commune de Bouguirat (Mostaganem), a-t-on appris auprès de la cellule d’information et de communication des services de la wilaya. Les services de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) ont remis, lundi, les clés de ce quota de logements inscrit au titre du programme des 190 logements publics locatifs dont cette collectivité locale a bénéficié. Lors d’une réunion avec les 10 chefs de daïra consacrée à la rentrée scolaire et sociale, le wali de Mostaganem, Aïssa Boulahia, a donné des instructions pour remettre les clés des logements publics locatifs à leurs bénéficiaires, dans les plus brefs délais. Le même responsable a ordonné de convoquer 78 autres bénéficiaires de logements publics locatifs de la commune de Sidi Ali pour régler leurs redevances auprès de l’OPGI, en attendant l’achèvement des travaux d’aménagement extérieur, et de leur remettre les clés des logements dans les meilleurs délais, a-t-on révélé. S’agissant du secteur de l’éducation, M. Boulahia a donné des instructions concernant l’aménagement et l’équipement des établissements scolaires pour accueillir les élèves dans les meilleures conditions, tout en insistant sur la disponibilité du transport scolaire et la maintenance des bus en panne, ainsi que la distribution de la prime scolaire (70.000 bénéficiaires), ainsi que le cartable de solidarité (1.800 cartables). Selon la même source, des cantines équipées ont été acquises pour garantir la restauration scolaire et d’offrir des plats chauds aux élèves et ce, en parallèle aux opérations d’approvisionnement en gaz propane visant 149 établissements scolaires. Il est à noter que 11 nouveaux établissements scolaires entreront en service, dont trois groupements scolaires, un CEM, une cantine scolaire, une demie pension, ainsi qu’une unité de dépsitage et de suivi anitaire (UDS), au titre de la prochaine rentrée scolaire, prévue le 21 septembre en cours.

Un dispositif mixte pour l’intervention préventive des forets

Un dispositif mixte comprenant plusieurs secteurs pour l’intervention préventive et le contrôle du tissu forestier a été mis en place dans la wilaya de Mostaganem, a-t-on appris, de la direction locale de la protection civile. La même source précise que ce dispositif, composé d’agents de la protection civile et des forêts ainsi que des éléments de la gendarmerie nationale et de la police, a été mis en état d’alerte maximum, après les incendies que les wilayas du centre et de l’est du pays ont enregistré et qui ont ravagé de grandes superficies du tissu forestier. Le dispositif comprend six brigades mixtes, réparties sur les forêts de la wilaya. Elles organisent des patrouilles de contrôle et d’exploration de la forêt, l’observation et l’évaluation de la situation, ainsi que l’intervention dans les cas d’incendie et la sensibilisation des habitants mitoyens à ces espaces naturels, tout en déterminant les difficultés en cas de départ d’un incendie. En parallèle, l’état d’alerte a été levé au niveau des 14 unités de la protection civile de la wilaya de Mostaganem, avec la mise en place de la colonne mobile de lutte contre les incendies de forêts et des récoltes agricoles. Celle-ci est composée de 50 agents de différents grades, de 10 véhicules et des engins d’intervention et une présence permanente sur le terrain. Pour rappel, les incendies qui se sont déclenchés à Mostaganem ont ravagé, depuis juin dernier, plus de 53 hectares de pins d’Alep et de genévriers, après que la protection civile ait enregistré 4 interventions, dont la plus importante concerne l’incendie de la forêt d’Akboub, dans la commune de Safsaf, qui a détruit 50 ha du tissu végétal, ajoute-t-on de même source.

Démolition de 81 constructions illicites

Les autorités locales de la wilaya de Mostaganem ont procédé à la démolition de 81 constructions illicites, qui sont en violation des règles légales relatives à la protection de la bande littorale et la préservation du foncier agricole, a-t-on appris, auprès des services de la wilaya. L’opération de démolition, qui a eu lieu lundi au niveau de la commune côtière d’Abdelmalek Ramdane (est de la wilaya de Mostaganem), s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les constructions illicites édifiées de manière illégale près des plages et sur des terres agricoles protégées par la loi, à indiqué un communiqué de la wilaya. Les services de la commune d’Abdelmalek Ramdane, en coordination avec les services de la daïra de Sidi Lakhdar, ont démoli 28 constructions en tôle près de la plage d’El-Marsa et 53 autres près de la plage de Châaïbia, qui ont défiguré le tissu urbain. Les services de la wilaya ont averti, dans le même contexte, contre des publications circulant sur les réseaux sociaux proposant des assiettes foncières agricoles à la vente en vue d’édifier des constructions et des logements, notamment près de la bande littorale. La même a source a souligné que ces propositions impliquent une escroquerie contraire aux législations et aux règlements en vigueur. Les services concernés procéderont à des poursuites judiciaires contre les personnes auteurs d’escroqueries contre les citoyens, à travers les supports électroniques, a-t-on conclu.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code