Pêche : Installation du réseau national et des réseaux régionaux de suivi de la mise en œuvre du programme sectoriel

Le réseau national et quatre réseaux régionaux de suivi de la mise en œuvre du programme d’action du secteur de la pêche et des productions halieutiques pour la période 2021-2024 ont été installés en vue d’assurer la concertation et la coordination avec les différentes administrations et les parties prenantes.

Supervisant l’installation de ces réseaux, le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi a expliqué qu’il s’agit d’une démarche pour l’instauration d’un “nouveau mode de travail qui vise à coordonner entre les différents acteurs dans le secteur et à suivre l’état de la mise en œuvre de son programme d’action et à accroître les capacités productives”. Ces réseaux seront, ainsi, “un mécanisme de suivi minutieux de la mise en œuvre des différentes opérations enregistrées dans le programme d’action du ministère, d’échange d’expériences réussies dans les différentes wilayas, d’examen de toutes les préoccupations sur le terrain et de proposition des solutions susceptibles de les traiter”. Sur le programme d’action du secteur, le ministre a fait observer qu’il a placé, parmi ses priorités, le développement de la pêche dans les hautes mers, la relance de l’aquaculture, la gestion et l’exploitation responsable de la pêche, l’encouragement des petites et moyennes entreprises (PME), en sus de la valorisation des productions halieutiques destinées à l’exportation. Le secteur s’emploie également à la relance du marché des productions halieutiques, à travers l’augmentation des capacités productives, l’amélioration des conditions économiques et sociales des professionnels, en sus de la numérisation du secteur. A ce titre, M. Salaouatchi a affirmé que son secteur œuvrera, en coordination avec les deux ministères délégués chargés des startups et des micro-entreprises, en vue de donner une plus grande impulsion à l’entrepreunariat dans le domaine de la pêche. Selon le ministre, le secteur a connu la création de 40 startups spécialisées qui s’ajoutent à 1400 micro-entreprises activant dans le domaine de la pêche. S’agissant de l’amélioration des conditions socio-professionnelles, M. Salaouatchi a annoncé la préparation d’un nouveau texte de loi qui devra couvrir l’ensemble des préoccupations professionnelles des pêcheurs, les accompagner et assurer la prise en charge idoine de leur situation sociale. Répondant à une question sur la pêche du corail, le ministre a indiqué que le dossier était “en cours d’étude” au niveau du ministère. 

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code