Président Tebboune : Le Sommet arabe d’Alger sera un succès

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a affirmé que le Sommet arabe prévu en Algérie début novembre prochain serait couronné de succès, soutenant que l’Algérie œuvrait pour unifier les rangs arabes. Lors de sa rencontre périodique avec la presse nationale, diffusée dimanche soir sur les chaînes de radio et de télévision nationales, publiques et privées, le Président Tebboune a précisé que le prochain sommet arabe « sera un succès dans la mesure où l’Algérie n’a aucune autre intention derrière l’organisation de ce Sommet que d’œuvrer pour l’unification des rangs arabes ».  Il a fait observer, à cet égard, que « les dernières années ont connu une grande détérioration des relations et l’apparition de différends et de désaccords entre plusieurs pays arabes ». En dépit de ces différends, ajoute M. Tebboune, « tous les pays vont se retrouver en Algérie, qui n’a de problème avec aucun pays arabe et respecte tous les Etats », relevant « tout l’intérêt pour la Ouma arabe de se rencontrer en Algérie, qui est, de surcroît, la mieux placée pour unifier les rangs et mener des médiations pour régler certains différends ». Evoquant la participation de la Syrie au Sommet d’Alger, le président de la République a indiqué que la présence de ce pays faisait l’objet d’une concertation entre les pays arabes, expliquant que « d’un point de vue juridique, la Syrie est considérée comme un des pays fondateurs de la Ligue arabe, et sa présence au Sommet serait tout à fait normale, mais d’un point de vue politique, il existe encore quelques différends ». Le Président Tebboune a fait état, dans ce sens, d’une « compréhension de la part des frères syriens qui affirment ne pas vouloir être une source de division des rangs plus qu’ils ne le sont déjà », relevant la poursuite des contacts entre les frères arabes concernant cette participation. Enfin, le président de la République a souligné qu’en dépit de ces différends, « l’Algérie œuvre avec une ferme conviction à réaliser l’unité des frères arabes ». Quant à la question palestinienne, le président de la République a révélé que l’Algérie œuvrait à abriter une réunion des factions palestiniennes avant le sommet arabe. M. Tebboune a souligné que l’Algérie « jouit de toute la crédibilité » pour pouvoir réconcilier les factions palestiniennes, étant « le seul pays qui n’a pas de calculs étroits à ce propos, de même qu’il se tient aux côtés de l’Organisation de libération de la Palestine en tant qu’unique représentant légitime du peuple palestinien ». « Sans unité et sans unification des rangs, l’indépendance de la Palestine ne saurait être réalisée », a affirmé le Président Tebboune. Il a évoqué, par ailleurs, la confiance dont jouit l’Algérie auprès de toutes les parties palestiniennes, dont le mouvement Hamas, faisant état d’un travail en cours pour « organiser une conférence ou une rencontre de l’Organisation de libération de la Palestine en Algérie, et ce, avant la tenue du Sommet arabe, dans le souci de réussir à les réconcilier ».

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code