Stress hydrique : M. Benabderrahmane insiste sur l’achèvement des plans d’urgence dans les délais contractuels

Les projets inscrits dans le cadre des plans d’urgence visant à atténuer l’impact du stress hydrique doivent être achevés “dans les délais contractuels”, a souligné le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, lors de la réunion du gouvernement tenue à Alger.

M. Benabderrahmane “a chargé le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique à l’effet de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour assurer l’achèvement de l’ensemble des opérations inscrites au titre des plans d’urgence dans les délais contractuels”, est-il indiqué dans un communiqué des services du Premier ministre. Il a également insisté sur le caractère “prioritaire et urgent” de la réhabilitation des stations de dessalement d’eau de mer d’El Mactâa (wilaya d’Oran) et Souk Tleta (wilaya de Tlemcen), selon la même source. Ces instructions ont été données à l’issue d’une communication présentée par le ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du programme national d’urgence mis en place pour contenir les effets du stress hydrique. La présentation a porté sur les actions initiées par le secteur sous forme de plans d’urgence successifs, visant à atténuer l’impact de la crise de l’alimentation en eau potable des populations des wilayas impactées et ce, en fonction des niveaux de déficit enregistrés au niveau de chacune d’elles, selon le communiqué.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code