AEP à Blida : Impératif de s’orienter vers les eaux dessalées et les barrages

Il est impératif de s’orienter vers les eaux dessalées et les barrages pour garantir l’eau potable à Blida dont l’alimentation est actuellement assurée par les forages, a affirmé le président de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW), Abderrahmane Soualmi. Dans son intervention à l’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’APW, ce responsable élu a expliqué que les “eaux des forages ne suffisent pas à la couverture des besoins de la wilaya en eau potable, à long terme, au regard de l’extension urbanistique en cours à Blida”. Il a observé que les autorités locales “ne pourront pas à couvrir les besoins en eau de la région, si on continue à compter exclusivement sur les forages hydrauliques comme unique source d’approvisionnement en cette ressource”. Il a estimé que l’unique solution pour répondre aux besoins de la wilaya en eau potable et couvrir le déficit enregistré est “d’adopter des choix stratégiques à travers, notamment, l’alimentation de Blida à partir des barrages voisins et des stations de dessalement d’eau de mer, l’attente de la réalisation d’un barrage au niveau de la wilaya”. Le même responsable a signalé la “hausse croissante” des besoins en eau potable de la wilaya, en raison de la réalisation de grands pôles urbains, dont celui de la ville nouvelle de Bouinane comptant des milliers de logements et les deux pôles urbains de Sefsaf (hauteurs de Meftah) et de Sidi Serhane (est de Blida), outre le fait qu’il s’agit d’une wilaya agricole requérant de l’eau pour l’irrigation”, a-t-il relevé. “En dépit de la hausse enregistrée dans le nombre des forages hydrauliques qui est passé de 252 entre 2015 et 2017 à 344 forages en 2021, la wilaya continue d’accuser un déficit en AEP, en raison de la baisse du niveau des eaux souterraines, suite au stress hydrique de ces dernières années”, a déploré M. Soualmi. A noter le renforcement, dernièrement, du secteur local des ressources en eau, par de nouvelles structures de production et de mobilisation d’eau, réalisées dans le cadre d’un programme d’urgence visant l’amélioration de la distribution d’eau à l’échelle locale. Ces réalisations demeurent néanmoins insuffisantes pour combler le déficit de la wilaya, est-il signalé de même source. Il s’agit de 24 forages mis en service, dans l’attente de la réception de 35 autres qui sont en cours de réalisation, notamment à l’est de la région, de six stations de pompage, dont deux ont bénéficié de travaux de réhabilitation et deux nouveaux réservoirs d’eau.

Élargissement de la campagne à 54 centres de Vaccination contre la Covid-19

La campagne de vaccination contre la Covid-19, lancée fin janvier dernier à Blida, a été élargie, à ce jour, à 54 centres de vaccination, a indiqué le directeur local de la santé et de la population (DSP). Pour faire face à la hausse des cas d’atteinte par ce virus contagieux, les services de la santé de la wilaya ont élargi la campagne de vaccination à 54 centres, afin de permettre au plus grand nombre possible de citoyens de recevoir le vaccin “considéré comme un moyen pour éviter une atteinte par la Covid-19, en plus des mesures barrières”, a indiqué Ahmed Djemai à l’APS, en marge de la 2eme session ordinaire de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW). Sur ce total de centres de vaccination, une trentaine sont au niveau des polycliniques et des salles de soins, à cela s’ajoutent sept tentes installées au niveau de places publiques sises à Bab Dzair, le centre- de Blida, El Affroune et Chiffa (à l’Ouest), Boufarik (au Nord) et Larbaà (à l’Est). Deux tentes supplémentaires ont été installées respectivement au niveau des sièges du Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja (CEIMI), pour la vaccination des employés des entreprises industrielles y et de la Chambre d’agriculture pour la vaccination des agriculteurs et employés du secteur, a relevé le même responsable. La DSP de Blida a, par ailleurs, affecté quatre établissements de la wilaya, respectivement à Larbaà, Boufarik, Ouled Aich et Chiffa, assurer le vaccin anti Covid-19 au profit des employés des secteurs l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de la Jeunesse des Sports. A cela s’ajoute, selon M. Djemai, l’ouverture de deux centres de vaccination à l’université Ali Lounici d’El Affroune (Ouest) et Saàd Dahleb de Soumaà (Est) pour la vaccination des étudiants, enseignants et employés du secteur de l’Enseignement supérieur. Des équipes mobiles ont été, également, désignées pour sillonner les zones d’ombre et se rendre dans les différentes administrations et autres entreprises publiques et privées pour permettre aux citoyens et employés concernés de se faire vacciner, sur place. “La campagne de vaccination anti Covid-19 à Blida enregistre un engouement de la part des citoyens, dont la moyenne des personnes vaccinées est passée de 600/jour, au début de l’opération, à une moyenne de 1000 à 1.200 actuellement”, a souligné M. Djemai. Il a fait part de 41.000 citoyens vaccinés, depuis fin janvier à ce jour, assurant la disponibilité, au niveau de la wilaya, d’un stock suffisant de vaccin, estimé à 11.000 doses. APS       

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code