Energie : Le Groupe Sonelgaz a réduit ses dépenses en devises de moitié en 2020

Le Groupe Sonelgaz a réduit ses dépenses en devises de moitié en 2020 en plus d’avoir baissé les coûts d’exploitation et de maintenance de 10%, a indiqué dimanche à Alger son PDG Chaher Boulakhras.

S’exprimant en marge de la tenue de l’assemblée générale de la Mutuelle générale des travailleurs des industries électriques et gazières (MUTEG), M. Boulakhras a affirmé que Sonelgaz vise à optimiser les ressources, à travers l’étude précise des dépenses et du Groupe à travers l’ingénierie financière, qu’il considère comme “une priorité” pour réduire les coûts.  Parmi les autres sources d’optimisation des dépenses, le PDG de Sonelgaz a plaidé pour un recrutement “rationnel et qualitatif”.  “Actuellement, nous visons une meilleure efficience opérationnelle tout en continuant à recruter de manière rationnelle suivant la demande qui augmente”, a-t-il soutenu, rappelant que l’entreprise figure parmi les “grands employeurs du pays.    Interrogé sur les créances de Sonelgaz détenues auprès de sa clientèle, M. Boulakhras a souligné que “la problématique financière du Groupe ne se règle pas en quelques mois”.    A ce propos, il a fait état d’un taux progressif de la réduction des créances, “même si elles restent, selon lui, à “un niveau encore élevé”.  Par ailleurs, le premier responsable de Sonelgaz a évoqué le rôle de la MUTEG et de la Fédération nationale des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), soulignant que ces deux entités font partie “des jalons pour le bien être social des travailleuses et travailleurs”.  “La force du groupe Sonelgaz est l’existence de ce dialogue social de manière franche et transparente qui permet d’anticiper sur les litiges et les conflits sociaux qui sont préjudiciables pour les entreprises”, a fait observer M. Boulakhras, ajoutant que “ce climat de sérénité est le fruit de ce dialogue social à travers l’écoute et l’échange en faisant de la Fédération un véritable partenaire social”.    Pour sa part, le secrétaire général de la FNTIEG, Achour Telli, a indiqué que la Fédération œuvre à prendre en charge l’aspect sanitaire des travailleurs et de leurs familles. Il a fait savoir que les travailleurs du Groupe ont enregistré 2.500 cas touchés par le Covid-19 et 37 décès depuis le début de la pandémie.    S’agissant des autres objectifs de la Fédération, M. Telli a évoqué durant cette assemblée générale de la MUTAG, “l’amélioration de la transparence” et la gestion de la Mutuelle ainsi que la numérisation des activités et des prestations envers les travailleurs.    En outre, le SG de la FNTIEG a relevé que les différentes commissions de la Fédération ont travaillé sur les pistes d’amélioration des prestations de la Mutuelle.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code