Enseignement supérieur : M.  Benziane reçoit l’ambassadeur koweïtien

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a reçu au siège du ministère, l’ambassadeur de l’Etat du Koweït, Mohamed Marzouk Slimane Motlaq Ech-Choubou, avec qui il a évoqué le renforcement de la coopération entre les deux pays dans le domaine de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a indiqué un communiqué du ministère.

« Dans le cadre de la visite effectuée par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à l’Etat du Koweït, en février dernier, M. Benziane a rencontré son homologue koweïtien avec lequel il a passé en revue l’état de coopération et d’échange entre les deux secteurs en plus du renforcement des voies de sa promotion à travers une convention cadre définissant les axes de cette coopération et les priorités du plan d’action du Gouvernement sur la sécurité alimentaire et énergétique, la santé du citoyen, la formation et l’échange d’expertises notamment les expériences algériennes dans le domaine de l’enseignement des sciences dont la physique, les mathématiques et la didactique des langues ». A ce propos, les deux parties ont affiché leur volonté de « promouvoir la coopération et l’échange bilatéral en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique au niveau des relations historiques fraternelles et politiques entre les deux pays et les deux peuples frères ». L’ambassadeur koweïtien a mis en avant la volonté de son pays de « tirer profit des expériences algériennes et d’investir dans tous les domaines notamment l’enseignement et la recherche outre les axes prioritaires et d’intérêt commun ainsi que l’échange d’expertise entre les universités algériennes et koweïtiennes, publiques et privées, les institutions et les instances académiques et de recherche relevant du Conseil koweïtien des ministres ». Dans ce sens, M. Benziane a rappelé que les deux parties avaient convenu, lors de la visite du Président Tebboune au Koweït, de l' »élaboration d’un projet de convention qui a été, effectivement, fait en attendant la partie koweïtienne pour arrêter la date de sa signature au Koweït en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique », exprimant la volonté de l’Algérie de « promouvoir cet échange au niveau du jumelage entre les universités des deux pays dans le cadre du principe gagnant-gagnant dans les plus brefs délais ».

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code