KHENCHELA : Le patrimoine culturel de « Tihert la lionne » épate le public

Les concerts animés à Khenchela par des troupes folkloriques et modernes venues de Tiaret, dans le cadre d’une semaine culturelle de cette wilaya, ouverte jeudi, ont attiré un public nombreux de mélomanes à la maison de la culture Ali-Souaï.

« Ya nass amahou houbi lakbar » (Gens, c’est quoi mon plus grand amour) et autres chansons patriotiques de l’artiste chahid Ali Maâchi, interprétées par les troupes « Khaldaoua », « El Wafa » et le trio de Sougueur ont particulièrement subjugué l’auditoire khencheli. Ces mêmes troupes accompagnées de poètes du Malhoun se produiront devant le public des villes de Kaïs et de Mettoussa afin de les faire profiter de cette semaine culturelle organisée dans le cadre des festivals locaux des arts et cultures populaires, ont indiqué les initiateurs de la manifestation. La troupe théâtrale « El Halka » devra, quant à elle, présenter, dimanche à la maison de la culture, son monologue « Essiraâ » (le conflit) et un spectacle comique pour enfants.  Des expositions dévoilent à l’occasion de cette semaine culturelle de la capitale des Rustumides toute la diversité du patrimoine culturel de Tiaret, à travers l’habillement traditionnel, l’art de tisser, les spécialités culinaires, les traditions équestres, les arts plastiques, ainsi les photographies de personnages

célèbres de cette région.  L’attention des visiteurs de l’exposition a été particulièrement attirée par un portrait de Jacques Berque (orientaliste français, né en 1910 à Frenda dans la wilaya de Tiaret et mort en France en 1995), affiché à côté de celui du martyr Ali Maâchi, poète, compositeur et interprète assassiné le 8 juin 1958 par l’occupant français. Les visiteuses, elles, ont été plus « accrochées » par le trousseau de la mariée, ses vêtements et la coiffure (chedda) qu’elle doit porter durant la traditionnelle cérémonie du henné. Des indications détaillées leurs sont fournies par Mme Daoudia Hedda, artisane spécialisée en couture pour femmes. Selon des responsable de la délégation culturelle tiaretie, l’exposition aurait pu être plus riche si ce n’était la participation de la wilaya de Tiaret à une autre manifestation organisée simultanément dans la wilaya d’Ain Defla.

 APS 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code