La compagnie plaide pour une réforme profonde du secteur : Alliance Assurances affiche une légère régression de son chiffre d’affaires

Alliance Assurances annonce une baisse de son chiffre d’affaires au premier semestre 2021.  La Compagnie a réalisé, au 30 juin 2021, un chiffre d’affaires de 2, 392 milliards de dinars contre 2, 481 milliards de dinars à la même période de l’année précédente, ce qui équivaut à une régression de (-4%).

Par Abdelkrim Salhi

Quant au Résultat, il est de 122,854 millions de dinars contre 128,224 millions de dinars à la même période de l’exercice précédent, soit une baisse estimée à (-4,2%). « Ainsi, Alliance Assurances voit son chiffre d’affaires régresser dans un climat difficile caractérisé par une concurrence et des pratiques déloyales, une double crise économico-sanitaire sans précédent, aggravée par l’absence du marché de l’automobile neuf » précise la compagnie d’assurance dans un communiqué. En dépit de cette conjoncture défavorable sur fond de crise sévère dont pâtissent les entreprises économiques, Alliance Assurances demeure vigilante quant à la sauvegarde des emplois et la qualité des services offerts à sa clientèle tout en poursuivant ses efforts avec une vision judicieuse et une stratégie efficace pour pallier à la crise du secteur. En tant qu’acteur économique, Alliance Assurances continue sa plaidoirie pour une réforme profonde et urgente des textes régissant le secteur notamment la mise en place d’une régulation indépendante et qui fait consensus actuellement, une nouvelle rédaction de l’article 17 pour interdire la vente à crédit et revenir aux normes universelles et internationales, la prohibition de la discrimination, le quasi-monopole et la concurrence déloyale, le dumping et les pratiques irrationnelles. « Des mesures urgentes et salutaires peuvent être prises immédiatement pour mettre un terme aux différentes pratiques anormales en attendant la réforme profonde, objective et irréversible des textes qui auront pour seul objectif d’inscrire le marché dans des normes universellement admises et lui faire jouer un rôle primordial dans la nouvelle dynamique économique issue de l’adoption du programme d’action du Gouvernent » souligne Alliances Assurances. Cette dernière constate que les chiffres et réalisations publiés du secteur des assurances ne reflètent nullement les potentialités du marché, ni ne sont en adéquation avec le PIB de notre pays. Pour la compagnie d’assurance privée, le défi de tous les acteurs et parties prenantes est d’engager des réformes rapides et structurelles afin de rattraper le retard et remettre notre marché sur le chemin de la croissance, le développement, l’objectivité économique et managériale afin qu’il puisse jouer son rôle moteur dans le marché financier et dans l’économie. Alliance Assurances valorise l’inscription de la révision de la loi des assurances dans le programme du Gouvernement adopté récemment. Une loi en cours d’études depuis plusieurs années. A ce propos, le PDG d’Alliance Assurances. M. Hassen Khelifati estime que « dans le cadre du dialogue national économique, il serait préférable et nécessaire de soumettre le projet de loi aux acteurs économiques et parties concernées, à travers leurs représentants, pour une dernière lecture, échange d’idées, enrichissement et dialogue avant de soumettre le document final aux parties officielles pour l’adoption finale. Nous valorisons et soutenons les instructions et l’insistance présidentielles auprès des parties concernées pour l’adoption de lois qui seront valables pour au moins les dix prochaines années, et ce à travers le dialogue, l’écoute, la concertation mutuelle et le débat transparent pour des objectifs clairs et purement économiques avec une perspective et une stratégie bien définies, loin des objectifs inefficaces et à court terme issus de textes juridiques qui ne servent pas les objectifs escomptés et qui nécessitent une révision juste après leur adoption. Ce qui engendrerait un gaspillage d’efforts et de temps et le ratage d’opportunités pour notre économie de rejoindre celles mondiales qu’elles soient émergentes ou bien avancées ».  Alliance Assurances s’engage à y contribuer activement notamment dans l’enrichissement de la rédaction du projet de loi dès sa soumission aux acteurs économiques avant la rédaction finale et à accompagner toute réforme salutaire pour le marché assurantiel particulièrement et l’économie nationale globalement.

A.S.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code