Le ministre de la Santé l’a annoncé : Le code-barres du vaccin disponible sur la plateforme numérique au cours des prochains mois

Le ministre de la Santé, Pr. Abderrahmane Benbouzid a annoncé que le code-barres (QR code) du vaccin contre la covid-19 sera disponible, au cours des quelques prochains mois, sur la plateforme numérique des vaccins élaborée par le ministère.

Invité samedi soir à la Télévision publique pour expliquer la nouvelle stratégie du ministère de la Santé pour inciter les citoyens à se faire vacciner, M. Benbouzid a affirmé que “dans les quelques prochains mois, le code-barres (QR code) qui prouve que le concerné a bien reçu le vaccin (anti-covid) sera disponible sur la plateforme numérique du ministère dédiée à cet effet. Le code-barres en question sera inclus sur la carte de vaccination, pour permettre au citoyen de le présenter lors des différentes activités organisées, afin de réduire la propagation de la Covid-19”. Concernant la situation épidémiologique, qui a connu une tendance haussière du nombre des cas ces derniers jours et une pénurie de lits dans certaines wilayas, le ministre a indiqué que la question “ne se pose pas en terme de nombre de lits, mais le véritable problème réside désormais dans la difficulté de répondre aux besoins en oxygène du nombre croissant des personnes atteintes”, soulignant “l’urgence d’une étude sur cette situation pour y remédier”. Concernant l’élargissement de l’opération de vaccination pour toucher de larges franges de la société, le premier responsable du secteur a appelé tous les citoyens à adhérer à cette opération, pour laquelle les pouvoirs publics ont mobilisé tous les moyens, en ouvrant les établissements de proximité et des espaces au niveau des places publiques et en mettant en place des équipes mobiles dans des zones enclavées et d’autres dans des mosquées, insistant sur “la disponibilité des vaccins pour tous”. Par ailleurs, Pr. Benbouzid a rassuré les citoyens quant à l’efficacité de tous les vaccins acquis par l’Algérie, soulignant qu'”aucun effet secondaire dangereux de ces vaccins n’a été enregistré chez ceux ayant bénéficié de cette opération selon les résultats du Centre national de la veille pharmaceutique”. Le ministre a mis en garde contre les rassemblements et les mariages qui risquent, a-t-il dit, “d’aggraver la situation” durant cette conjoncture “très délicate”, en raison de l’apparition d’une nouvelle vague, invitant les citoyens à se faire vacciner et à éviter les visites familiales durant l’Aïd el Adha, outre le respect des gestes barrières, à savoir: le port obligatoire de masques, l’hygiène et le lavage des mains et la distanciation physique, des gestes simples mais très importants pour endiguer la propagation du virus. Selon Pr Benbouzid, l’objectif du lancement d’une large compagne d’information et de communication pour encourager les citoyens à se faire vacciner ne se limite pas à la lutte contre cette situation mais également à mettre fin à certaines idées reçues erronées circulant sur les réseaux sociaux, relevant l’importance de la vaccination en vue de la protection du citoyen contre la propagation de la covid-19 et de la réduction du taux de mortalité en particulier. De son côté, le Directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Dr Fawzi Derrar a fait savoir que le variant “Alpha” est le plus répandu en Algérie avec un taux de 50%, soulignant que le variant “Delta”, très répandu dans plusieurs pays du monde ces dernières semaines, n’est présent qu’à 2,67% dans la société algérienne, où 31 cas ont été enregistrés par l’IPA.

R.N.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code