Fédération nationale des travailleurs des forêts : Appelle à mettre fin à la “destruction systématique” des ressources forestières nationales

La Fédération nationale des travailleurs des forêts, de l’environnement et de la nature a appelé, samedi, à mettre un terme à la “destruction systématique” des ressources forestières nationales, estimant que “ces incendies commandités et prémédités”, exigent une révision profonde de la politique de préservation des forêts.

“Nous appelons avec insistance les Pouvoirs publics et tous les acteurs à l’impératif d’accorder un intérêt particulier au présent et à l’avenir de la ressource forestière connaissant une destruction systématique et des agressions sans précédent”, a indiqué dans son communiqué le secrétariat exécutif de cette fédération affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), plaidant pour la préservation et la sécurité des biens et des sources de revenus des habitants près des forêts en sus de la prise en charge sérieuse et urgente du secteur des forêts”. Pour ce faire, il faut qu’il y ait une volonté aux contours clairs, tout en accordant au secteur une importance particulière sur les plans structurel, professionnel et juridique. Elle a également recommandé la prise de procédures anticipatives nécessaires face à ces incendies menaçant la vie humaine et les biens publics et privés. Par ailleurs, le secrétariat exécutif de cette fédération a déploré vigoureusement ce scénario annuel marqué par une éclosion simultanée de feux de forêts”, relevant dans ce sens, “un déficit en termes de moyens matériels, humains et logistique, outre le manque de tous les outils et les moyens juridiques devant préserver les ressources forestières”. Le syndicat a mis en garde contre l’impact de la recrudescence de ces actes criminels prémédités sur le patrimoine forestier et la menace qui pèse sur “les barrages naturels”, citant en particulier “le risque de désertification, les changements climatiques et le déséquilibre des écosystèmes”. “Les incendies prémédités, successifs et systématiques doivent être traités par des moyens exceptionnels à la faveur d’une révision radicale et profonde de la politique de protection des forêts et son développement dans un cadre participatif global, tenant compte des volets socio-économique et écologique, conformément aux conventions conclues entre l’administration en tant qu’autorité publique et les parties agissantes parmi les habitants ruraux résidant à proximité des zones forestières, sinon les répercussions seraient graves”. A cette occasion, le syndicat a exprimé “sa reconnaissance et sa grande considération à tous les agents forestiers et de la protection civile et les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) et travailleurs saisonniers, bénévoles et solidaires parmi les enfants du peuple qui ont risqué leurs vies, notamment dans la wilaya de Khenchela où les feux ont duré plus de 6 jours, puis les wilayas de Tipasa, Béjaïa, Jijel, Batna et Constantine avec un degré moindre.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code