OUARGLA/ Législatives : Construire une économie forte et sortir du modèle rentier

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, a affirmé, à Ouargla, que sa formation politique militait pour construire une économie forte et sortir du modèle rentier.    S’exprimant lors d’un meeting populaire organisé au centre culturel islamique, dans le cadre de la campagne électorale en prévision des législatives du 12 juin, M. Zitouni a déclaré que son parti a adopté un programme visant à “construire une économie forte et diversifiée et à sortir du modèle rentier”, et ce pour assurer “l’autosuffisance alimentaire et énergétique, et réduire la facture de l’importation”.      Cette démarche se fera par l’ouverture de “véritables chantiers d’investissement hors hydrocarbures, notamment dans le secteur de l’agriculture”, a-t-il dit, précisant que le pays dispose de nombreuses potentialités, telles que les ressources hydriques et l’énergie solaire. “Il est nécessaire d’aller vers un nouveau système économique puissant, créateur de richesse et d’emplois, et de mettre fin à l’économie de rente”, a expliqué la même source. A titre d’exemple, la wilaya d’Ouargla qui a donné des “modèles réussis” dans l’économie verte, surtout la production de céréales, est capable de garantir près de 50% de l’autosuffisance nationale en matière de production de blé dur notamment, a estimé M. Zitouni. S’agissant du phénomène du chômage, le premier responsable du RND a indiqué que son parti prévoit aussi “la révision de la politique de l’emploi”, pour plus de transparence dans le recrutement de la main d’œuvre locale dans les compagnies pétrolières opérant dans le Sud du pays. “Il s’agit de créer un système d’emploi basé sur l’offre et la demande”, a-t-il fait savoir. Dans le même sillage, il a mis l’accent sur le développement de l’entreprenariat, en favorisant le rôle des PME dans l’économie nationale, ajoutant que le RND est en train de donner des engagements visant à prendre en charge les aspirations du peuple algérien dans la future Assemblée populaire nationale. Sur le plan international, le secrétaire général du RND a indiqué que “le pays est toujours visé, au regard des menaces à nos frontières”, précisant que la question palestinienne reste la cause axiale pour le peuple algérien.

Large opération de nettoiement du lac de Hassi-Benabdallah

Une large opération de nettoiement de la zone humide du lac de Hassi-Benabdallah (20 km au Nord d’Ouargla) et de son plan d’eau a été menée par des instances et associations environnementales, a-t-on appris auprès de la direction de wilaya de la Pêche et des Ressources halieutiques.              S’inscrivant dans le cadre de la manifestation ports et barrages bleus (2021), et coïncidant avec les journées mondiales de l’environnement et des océans, l’opération vise la préservation de la biodiversité, a indiqué à l’APS le directeur de wilaya du secteur, Salaheddine Oudina.               Elle a aussi pour but d’encourager la pêche de loisirs et de protéger ce lac naturel qui couvre une superficie de 30 hectares et qui attire de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. L’opération, qui a vu l’organisation d’autres activités culturelles et récréatives, avec la participation de divers secteurs (Forêts, protection civile, commune, Scouts, clubs verts et associations culturelles), a été également marquée par une opération d’observation et de recensement de l’avifaune migratrice nichant dans la région et au niveau des zones humides de la wilaya, a-t-il fait savoir. Dans le but d’encourager l’aquaculture dans le Sud et d’encourager l’exploitation des eaux de la pisciculture dans l’irrigation agricole, au regard de leur richesse en éléments organiques, la direction de la Pêche et des Ressources halieutiques a distribué à une quinzaine d’agriculteurs des poissons de l’espèce Tilapia du Nil, en plus d’ensemencer une cinquantaine d’alevins de Gambusie (destinés au traitement biologique) au niveau du lac de Hassi-Benabdallah, a ajouté M.Oudina.            Des opérations de vulgarisation ont été menées en parallèle pour faire connaître les mécanismes de financement des projets environnementaux et aquacoles ainsi que les activités de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) concernant l’encouragement des projets aquacoles, en plus de la tenue d’expositions sur les espèces avifaunes existantes dans les zones humides de la wilaya et sur les activités des clubs verts dans la région.

APS

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code