6ème édition du Festival d’Oran : “Just like woman” de Bouchareb à l’ouverture, “Yama” et “Parfums d’Alger” en compétition officielle

C’est avec le dernier film du cinéaste franco-algérien Rachid Bouchareb, “Just like woman”, retenu en hors compétition, que s’ouvrira la 6ème édition du Festival d’Oran du film arabe (FOFA)

, prévu du 15 au 22 du mois courant, a-t-on confirmé mardi auprès du comité d’organisation de cette manifestation.   “Just like woman” , présenté en octobre dernier à l’ouverture des troisièmes journées cinématographiques d’Alger, est un “road-movie” qui raconte les pérégrinations de deux femmes de Chicago, Maryline et Selma. La première a tout plaqué pour aller réaliser son rêve : rejoindre la ville du jeu et des lumières, Las Vegas, pour prendre part à un concours de bellydancing. La seconde fuit sa belle famille oppressante. Les deux femmes découvriront, dans l’insouciance, l’Amérique profonde. Sélectionné en compétition au Festival dela Fiction TV deLa Rochelle (France), le film de Rachid Bouchareb a obtenu le prix de la meilleure interprétation féminine, décerné au tandem du film constitué par l’Américaine Sienna Miller et l’Iranienne Golshifteh Farahani. Il s’agit du troisième film de Bouchareb tourné aux Etats-Unis après “Bâton rouge” et “Little Sénégal”. Par ailleurs, le comité de sélection des films a retenu pour la compétition officielle 13 longs métrages et 14 courts métrages provenant de plusieurs arabes. Sur le site du FOFA, on relève que l’Algérie concourra avec deux film, “Yema” de Djamila Sahraoui et “Parfums d’Alger” de Rachid Benhadj.  Les autres films proviennent du Maroc, d’Egypte, de Tunisie, du Liban, de Jordanie, d’Arabie Saoudite, de Syrie, de Palestine et du Koweit. Pour le court métrage, 12 films seront en compétition dont deux réalisés par de jeunes cinéastes algériens, “El Djazira” (l’Ile) d’Amine Sidi Boumediene et “Le Hublot” d’Anis Djaad. Les oeuvres restantes représentent les Emirats arabes unies, l’Egypte, le Maroc, le Soudan,la Syrie,la Palestine et le Liban. Les jurys des sections longs et courts métrages sont respectivement présidés par Meliani Hadj, enseignant à l’Université de Mostaganem et l’un des fondateurs du mouvement des ciné-clubs à Oran dans les années 1970/1980 et Mounes Khamar, jeune producteur et réalisateur algérien.  Pour cette 6ème édition, les organisateurs ont lancé une section “documentaires” avec neuf oeuvres dont quatre réalisées par des algériens, trois autres par des tunisiens, un marocain et enfin un palestinien.  Coïncidant avec le cinquantenaire du recouvrement de l’indépendance nationale, le FAFO proposera un panorama du 7ème art national avec onze films au programme comme “Benboulaïd” d’Ahmed Rachedi, “Chroniques des années de braise” de Mohamed Lakhdar Hamina, “La bataille d’Alger” de Gillo Pontecorvo, “Hors-la-loi” de Rachid Bouchareb et bien d’autres. Parallèlement aux projections cinématographiques, il est prévu l’organisation au niveau de Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), un colloque scientifique sur l’image, la mémoire, l’histoire et la révolution. Il sera animé par des historiens et des cinéastes. Une table-ronde est également prévue par les organisateurs. Des ateliers de formation dans les techniques cinématographiques seront organisés également durant le festival au niveau du Théâtre régional d’Oran. Par ailleurs, un hommage sera rendu à plusieurs personnalités lors de cette édition, à l’instar de M. Boualem Bessaih, homme de culture et scénariste du film “Epopée de Cheikh Bouamama”, du breton René Vauthier, réalisateur des premières images de la guerre de libération nationale avec notamment “l’Algérie en flammes” (1958), “Un peuple en marche” (1963) et “Avoir vingt ans dans les Aurès”, prix international de la critique au Festival de Cannes 1972, ou encore de l’italien Gillo Pontecorvo, réalisateur de “La Bataille d’Alger”, film ayant obtenu le Lion d’Oran au festival du cinéma de Venise (Italie).  D’autres figures algériennes comme les défunts comédiens Sirat Boumediene (1927-1995), Rachid Farès (1955-2012), Keltoum (1916-2010) seront distinguées à titre posthume, en plus d’autres personnalités encore en vie. Pour rappel, lors de la précédente édition, le “Wihr d’Or” et le prix du meilleur scénario sont revenus au film “Hala Lawin” de la libanaise Nadine Labki, le prix de la meilleure réalisation a été attribué à “Kef El Kamar” de l’égyptien Khaled Youcef, alors que le jury avait attribué son prix à “Dima Brandon” du tunisien Reda Bahi.

Près de 50 firmes attendues au Salon de l’automobile d’Oran

Près de 50 firmes ont confirmé leur participation au 12ème Salon de l’automobile de l’Ouest (AutoWest 2012) qui s’ouvrira mercredi prochain au Centre des conventions Mohamed Ben Ahmed d’Oran (CCO), a-t-on appris lundi auprès des organisateurs. Cette nouvelle édition, comparée aux précédentes, sera marquée par un “maximum de participants” dans la mesure où elle se tient pour la première fois au CCO qui offre “davantage d’espaces d’exposition et des commodités modernes”, a précisé le commissaire du Salon, M. Abdelkader Rezzoug. Animant une conférence de presse autour de cet événement, M. Rezzoug a expliqué que cette 12ème édition du Salon Autowest s’étalera sur plus de12.000 m²de surface d’exposition avec la présence de “gammes complètes de la majorité des marques disponibles sur le marché algérien”. “A la faveur de ce rendez-vous économique, honneur est revenu à la capitale de l’Ouest d’abriter la cérémonie de lancement sur le marché national de tout nouveaux modèles de véhicules”, a-t-il annoncé. Les stands des exposants comprendront une variété de produits dans les différents types de véhicules tels ceux à vocations touristique, utilitaire et industrielle ainsi que pour le transport de passagers et marchandises, a ajouté le responsable du Salon. D’importantes remises allant de 20.000 à 500.000 DA seront octroyées par les concessionnaires à l’achat des différents types de véhicules, en plus d’autres formules attractives liées notamment au service après-vente et autres prestations, a-t-il signalé, ajoutant que l’accès au salon sera libre pour le large public. Plus de 180.000 visiteurs avaient été enregistrés à la précédente édition de cette manifestation économique contre 100.000 visiteurs en 2010, a-t-il rappelé pour mettre en relief “l’intérêt grandissant” que revêt ce salon, qui se poursuivra jusqu’au 22 décembre, à l’échelle de la région Ouest du pays.(APS) 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code