EL TARF : Le prix de la sardine “redécolle”

Le prix de la sardine qui s’était stabilisé en novembre dernier autour de 150 dinars/kg, connait ces derniers jours une hausse sensible dans les marchés de la wilaya d’El Tarf où ce poisson est cédé entre 300 et 335 dinars/kg, a-t-on constaté jeudi.  

       La vente en gros, à El Kala, du casier de sardines de20 kg à plus de 5.000 dinars a contribué à cette envolée du prix de ce poisson bleu très apprécié, au demeurant, par les ménagères de cette région côtière. Ce sont les “conditions climatiques défavorables” qui ont influé directement sur l’offre et conduit à cette hausse qui met la sardine hors de portée des bourses modestes, ont expliqué des pêcheurs, contactés par l’APS. En l’absence d’une halle à marée, ce produit est cédé directement, sur les quais du port d’El Kala à des revendeurs qui l’entreposent pour “jauger” le marché avant de le proposer aux consommateurs, à même les trottoirs, dans plusieurs communes de la wilaya, dans des conditions d’hygiène et de fraîcheur “douteuses”, a-t-on affirmé.         La rareté de ce poisson bleu s’explique également par “le non respect des mesures de pêche”, a estimé Abdelhamid Diaf, patron de pêche, qui pointe un doigt accusateur sur “ceux qui ne respectent pas les règles en vigueur pour permettre à la biomasse de se régénérer”. Tous ces facteurs ont fait que la sardine, jadis repas du démuni dans cette région littorale, est en passe de devenir un produit de luxe, se lamente un restaurateur d’El Kala qui s’est vu contraint, dit-il, de remplacer, dans sa carte du jour, sa “dolma de sardines” par des “escalopes de dinde meunières”.

APS

       

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code