TIPASA : Les pêcheurs exortés à un dialogue organisé pour résoudre les problèmes du secteur

 

Le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, a exhorté, dimanche à Tipasa, les marins pêcheurs à s’organiser pour relancer le dialogue en vue de résoudre les problèmes en suspens du secteur.

« Ce dialogue entre les différents partenaires se déroulera selon un plan de travail visant la modernisation du secteur », a précisé le ministre lors d’une conférence de presse, en invitant les marins pêcheurs à se mettre « autour d’une table pour débattre de tous les problèmes, notamment d’ordre socioprofessionnel ». M. Ferroukhi a assuré que son département ministériel « est parfaitement au courant de tous les problèmes que vit le secteur de la pêche maritime et de l’aquaculture », indiquant qu’une « feuille de route a été mise au point pour l’aplanissement de ces problèmes » , « d’où l’intérêt qu’ont les professionnels à intégrer cette démarche gouvernementale », a-t-il affirmé. Soulignant l’existence de problèmes « à tous les niveaux, le ministre a assuré que « la volonté ne fait pas défaut pour un accompagnement étatique efficient, basé sur le dialogue et la concertation », mettant en exergue les grands projets structurants du secteur, en cours de réalisation au niveau de la wilaya au titre du plan quinquennal. Insistant sur une gestion « rationnelle » des infrastructures du secteur, M. Ferroukhi a fait état, entre autres, du projet du réaménagement du port de pêche de Cherchell, pour une autorisation de programme de plus de 3,8 milliards DA, avec à la clef la création de 350 autres postes d’emploi, et un objectif de production de 2.650 tonnes de poisson. Evoquant le dossier de la sécurité sociale des travailleurs de la mer, objet d’une série de rencontres organisées par le ministère de tutelle et celui du Travail, le ministre a tenu à rassurer les professionnels du secteur que le projet de loi de sécurité sociale les concernant « sera à la hauteur de leurs aspirations ». S’exprimant sur le virus marin, qui a causé la mort de plusieurs bancs de mérou au niveau de la côte de Collo (Skikda), le ministre a fait savoir que ce virus sévissant dans la Méditerranée a été identifié, et que des cellules de veille ont été mises en place au niveau de toutes les wilayas côtières, pour suivre son évolution. S’agissant du potentiel en ressources halieutiques, M. Ferroukhi a estimé qu’ »en pratique, il n’y a pas lieu de parler de la disparition d’une espèce donnée de poisson », ajoutant qu’il « conviendrait plutôt de bien gérer ces ressources, et de cerner les causes de la baisse de production au niveau des zones de pêcheries nationales ». Lors de sa visite dans la wilaya, le ministre a inspecté, en compagnie du wali, les ports de pêche de Cherchell et Gouraya, ainsi que l’Ecole de formation technique en pêche maritime et aquaculture de Cherchell, avant de marquer une halte au niveau des ports de Bouharoun et de Khemisti. Visitant le port de Gouraya, le ministre a tenu à féliciter un jeune investisseur, dans le cadre du dispositif ANSEJ, pour la construction d’un bateau de pêche d’une longueur de 7 mètres, avec une capacité de production équivalant à celle que fournissent mensuellement trois petits métiers.

APS

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code