Pr. Darar : Nous avons reçu 15 millions de doses de « Sinovac » à la mi-octobre, et notre objectif est de vacciner 75 % des citoyens

Le directeur de l’Institut Pasteur en Algérie, le professeur Faouzi Drar, a révélé que 15 millions de doses du vaccin chinois contre le Covid-19 avaient été reçues par Sinovac avant le 15 octobre.

Darar a confirmé lors de son arrivée ce dimanche en tant qu’invité sur la deuxième chaîne de radio au sein de l’émission “Morning Guest”, que 15 millions de doses du vaccin contre le Covid 19 seront reçues, et ce après avoir signé le contrat récemment avec le partenaire chinois, notant que l’objectif du ministère est de vacciner 75 pour cent des citoyens. Avant la fin du mois d’octobre prochain, “étant donné la disponibilité d’une quantité suffisante de vaccins, mais le succès de ce processus dépend du désir des citoyens et de leur acceptation de l’opération.” Dans le même contexte, Darrar a pointé les derniers stocks disponibles de l’Institut Pasteur, qui contiennent 7 millions de doses, en plus des doses distribuées aux directions de santé au niveau national. En réponse à une question sur la stratégie de vaccination des étudiants et des étudiants, Darrar a expliqué : « Il est déraisonnable de vacciner les étudiants avant la fin de la vaccination des enseignants et des travailleurs des établissements d’enseignement, et pour cette raison, les campagnes de sensibilisation doivent être intensifiées et les efforts de tous les secteurs doivent être combinés pour réussir ce processus, à condition qu’il vienne après.Le processus de vaccination des étudiants et des enfants conformément aux résultats de certaines études scientifiques qui confirment l’efficacité de la vaccination des enfants contre le virus Corona. Le même intervenant a également souligné la “nécessité de la vaccination pour éviter la récurrence de tout autre scénario, notamment avec l’émergence de nouveaux mutagènes, car les craintes de l’émergence d’une quatrième vague subsistent. Par conséquent, des précautions doivent être prises pour intensifier les opérations de vaccination au niveau national.” L’invité de la deuxième chaîne n’excluait pas non plus la possibilité d’imposer à l’avenir des mesures obligatoires de vaccination en cas de non-atteinte de l’objectif fixé.

K.A.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code